« aaS » ou « as-a-Service » désigne les modèles de Cloud où l’on fait recours au service d’une tierse entreprise qui s’engage à nous fournir un support de Cloud Computing. L’objectif visé dans cette démarche est de pouvoir se concentrer sur son cœur de métier et ses clients tout en réduisant les charges liées aux fonctions support.

Les meilleures entreprises du secteur informatique (Microsoft, Google, Amazon, etc.) se font aujourd’hui concurrence pour offrir des services Cloud flexibles aux consommateurs et surtout aux entreprises. Ainsi, ces fournisseurs Cloud se positionnent sur des niveaux de service différents afin de pouvoir répondre le mieux possible aux besoins de professionnels.

Afin de codifier les modèles de Cloud disponibles sur le marché, nous faisons recours aux acronymes IaaS, PaaS et SaaS. Dans cet article, nous présenterons chacune de ces trois offres dont vous êtes peut être même déjà bénéficiaires…

Le modèle Infrastructure-as-a-Service (IaaS)

L’IaaS, ou Infrastructure-as-a-Service, permet à une entreprise de déléguer à une tierce société la gestion de l’ensemble de l’infrastructure cloud (le réseau, le stockage et la virtualisation, etc.)
Le fournisseur du service Cloud gère donc la maintenance du matériel qui vous permet d’exécuter vos logiciels et vous facture en fonction des ressources consommées par vos applications. Vous accédez à cet environnement grâce à une API ou via un tableau de bord fournis par le prestataire.
Dans votre rôle d’utilisateur de l’infrastructure, il vous incombe tout de même de choisir et d’entretenir le système d’exploitation, les applications et les environnements d’exécution.

Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud sont des exemples de fournisseurs de Cloud public proposant l’IaaS.

En fonction de votre organisation et de vos objectifs, il peut être intéressant de passer à l’IaaS dans les cas suivants:

  • Développement et Test de programmes,
  • Besoin de hautes performances de calcul,
  • Déploiement d’applications Web,
  • Hébergement de sites Web complexes,
  • Traitements Big Data.

Avantages :

  • L’ IaaS permet de réduire vos dépenses dans la mesure où cette solution enlève la nécessité d’acheter et d’entretenir du matériel pour héberger les logiciels et les données.
  • L’engagement avec le fournisseur d’infrastructure est souvent assez flexibilité. Ceci est un avantage dans le cas où vos besoins viennent à changer et que vous ayez par exemple besoin de plus de stockage…
  • Vous avez le contrôle sur le système d’exploitation, les applications ainsi que toutes les données de votre organisation, garantissant ainsi un grand pouvoir organisationnel.
  • Un autre avantage de l’IaaS est qu’il permet de créer et de supprimer rapidement les environnements de développement et de test.
  • test

Inconvénients :

  • En tant qu’utilisateur, vous n’avez aucune influence sur la disponibilité du service ou sur la fonctionnalité des différents composants. Dépendance
  • Problèmes éventuels liés à la politique de confidentialité en raison de l’emplacement des serveurs du fournisseur

Le modèle Platform-as-a-Service (PaaS)

Après l’IaaS, nous passons au Platform-as-a-Service ou PaaS. En plus des services fournis en IaaS (stockage, environnement de virtualisation, etc.), le fournisseur offre ici un ensemble d’outils qui permettront de commencer directement à développer des applications.

Ainsi, c’est au fournisseur PaaS de proposer le système d’exploitation, le système de management des bases de données, etc.

Cette solution permet aux développeurs d’application de bénéficier d’une plate-forme simple et évolutive sur laquelle ils pourront concevoir, tester, mettre à jour et déployer leurs programmes sans avoir à se soucier de la maintenance de l’environnement.

Avantages :

  • Cette solution réduit le temps de développement d’une application car le fournisseur met toute l’infrastructure en place et il ne reste plus qu’à commencer à coder.
  • Les programmes étant développés sur le Cloud, il est très facile et rapide de déployer les applications web.
  • Comme avec les autres modèles de Cloud, l’absence de frais d’acquisition et de maintenance permet d’une part de réduire les coûts liés au développement des solutions et d’autre part de bénéficier d’une flexibilité permettant de faire évoluer les ressources disponibles en fonction des besoins.

Inconvénients :

  • Le fait que le fournisseur se charge de la configuration de l’environnement fait en sorte que ce soit surtout à vous de vous adapter à l’environnement de développement. Ainsi, vous serez par exemple limités aux langages de programmation mis à disposition.
  • En Paas, le projet est plus ou moins lié à l’environnement de développement choisi. Il peut donc être assez difficile d’effectuer la migration d’un projet vers une autre plate-forme.
  • Vous pouvez aussi être vulnérable car si le fournisseur décide d’interrompre son service, une migration s’imposera.

Le modèle Sofware-as-a-Service (SaaS)

L’étape suivante est donc le SaaS. Le SaaS capitalise sur les deux niveaux de services précédents (IaaS et PaaS) tout en offrant une assistance matérielle et logicielle complète à l’utilisateur.

Étant la solution la plus simple de tous, le SaaS fournit une application prête à l’emploi ne nécessitant aucun paramétrage de votre part. Ainsi, vous serez en mesure d’utiliser des logiciels qui ne sont pas installés en local mais auxquels vous accéderez sur le Cloud simplement grâce à une connexion internet.

Le SaaS est particulièrement intéressant pour les PME qui n’ont pas forcément les ressources humaines et matérielles nécessaires à l’installation et à la maintenance de logiciels professionnels.

Des exemples de services SaaS connus sont : les applications Google, la suite Office 365, Microsoft Dynamics 365 et Dropbox.

Avantages

  • Vos données et applications sont accessibles à partir de tout type de support (PC, Tablette, Smartphone…)
  • Le risque de perdre des données est bien moins important vu que tout est stocké sur le Cloud il y a souvent la possibilité de créer des backups et restaurations
  • Les mises à jour se font très rapidement et vous êtes assurés de bénéficier constamment de la version la plus récente des solutions que vous utilisez.
  • Avec des plans permettant de payer en fonction du nombre d’utilisateurs du service, il y a une meilleure gestion des frais liés à l’acquisition de licences logicielles.
  • Le temps d’intégration des nouveaux salariés est beaucoup moins élevé car il suffit juste de les ajouter au plan souscrit et leur donner des accès. Au niveau RH, il est aussi bien plus simple de trouver des gens compétents sur une solution SaaS que de recruter et former du personnel sur un logiciel développé/customisé en interne.

Inconvénients

  • En tant que simple utilisateur de la solution logicielle, vous aurez peu voire pas de contrôle sur le développement de cette dernière. En ce sens, vous pouvez vous réveiller et voir des fonctionnalités disparaitre ou apparaitre.
  • Malgré le fait que le fournisseur SaaS s’engage à respecter la confidentialité de vos données, il y a quand même un accès difficile à contrôler.
  • L’utilisation d’un SaaS (et plus ou moins des autres modèles de Cloud) vous oblige à vous doter d’un service internet constant et rapide sans quoi, vous ne pourrez tout simplement pas accéder et/ou sauvegarder vos données.
Que voulez-vous digitaliser ?